Cogito Ergo Sum

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  A supprimer le Dim 18 Avr - 14:12

Bon début de vacances ? Chanceux, elles finissent aujourd'hui pour moi Sad
avatar
A supprimer
Membre
Membre

Masculin Verseau Rat
Messages : 522
Date d'inscription : 25/06/2009
Age : 21
Localisation : Dans un lit...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Dim 18 Avr - 14:29

Eh ouais, c'est les vacances et c'est trop fort de la mort qui tue !!! Deux semaines tranquillos.

Pour reparler de l'argent, je crois qu'il faut sortir du stéréotype "l'argent est mal". Un billet n'a jamais tué personne, en soi l'argent est quelque chose de neutre. C'est la façon dont l'homme l'utilise qui dépend. Ca peut être pour financer un nouveau Auschwitz, aussi bien que pour financer une expédition d'aide humanitaire.

Ensuite, il faut voir pourquoi l'argent a été crée. Dialogue de la préhistoire pour mieux comprendre :
"Tiens, je t'échange trois moutons contre un bœuf.
- Ils sont assez gros tes moutons ?
- Oui, regarde.
- Pff, c'est nul.
- Mais si regarde à quel point ils sont gros. Ils sont énormes !
- Mais non, ils sont maigrichons ..."

Avec l'argent, on a dit que le bœuf valait une certaine somme et y'avait pas à discuter. C'est quand même plus pratique que le troc, non ? Après, je suis d'accord que y'en a qui se servent de l'argent pour des pots-de-vin pour gagner des procès et des trucs comme ça. Mais c'est comme toute chose dans la vie ... ça dépend de l'homme et de l'usage qu'il en fait.
avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Invité le Dim 18 Avr - 16:25

L'argent sert à la base pour l'échange, c'est le discours de ma prof de philosophie, je ne conteste pas. Tout comme un téléphone sert à téléphoner... l'argent sert à payer. Jusque là, rien de neuf.
Puis l'humain a fabriqué des portables qui font lecteur MP3, clé USB, téléviseur, radio, et même accès à Internet (et bientôt ils feront plaque chauffante). L'humain a eu la bonne idée de détourner les objets de son usage originel, c'est ainsi que la femme (qui servait à faire la cuisine et les gosses) sert maintenant comme caissière, infirmière ou secrétaire (aucun rapport, oubliez cette phrase). Donc il a aussi détourné l'argent : il ne sert plus seulement à payer à manger, mais aussi à alimenter les caisses de l'état et le salaire du président, et à dédommager les incidents. Je m'explique : votre père, votre père ou quelqu'un de votre famille casse sa pipe (accident de la roue, violence, suicide, on se fout de la cause) : pour vous dédommager, on vous donne du fric : c'est à dire qu'on appose un prix sur une vie humaine !
Au débu, la femme faisait des gosses, on devait les nourrir et tout. Aujourd'hui, il faut les nourrir, payer les couches, l'eau pour le bain, les soins médicaux, et des taxes innombrables, ce qui veut dire qu'il faut avoir un certain montant d'argent pour pouvoir avoir un bébé !! Mais c'est n'importe quoi !!!!!
Vous êtes toujours pas convaincus : avant on vendait des esclaves. Et encore aujourd'hui, nos animaux de compagnie s'achètent.
Tous ces articles (animaux de compagnie et objets divers) s'achètent mais ont causé des dépenses pour pouvoir être mis en vente. Les bébés font aussi beaucoup dépenser à la mère : il lui faut des soins et notablement plus de nourriture.

Tout ça pour quoi ? Hé bien pour compléter la phrase de Descartes : "je dépense et je fais dépenser donc je suis".
Reprenons tout depuis la fin (oui, on va commencer par la fin !) : on veut manger un hamburger avec es frites et une salade :
- il faut acheter les articles au magasin : on dépense,
- le magasin a dû transporter les aricles du lieu de production au magasin : il a dépensé de l'essence, dépense provoquée par les clients,
- le lieu de production a dû acheter de l'eau, de l'engrais (pour la salade et les patates) et de la nourriture pour le boeuf, donc le magasin a fait dépenser le producteur,
- le producteur a acheté l'eau au réseau d'eau qui doit la dépolluer, et ça coûte de créer l'installation,
- et j'en passe, ça serait trop long d'aller au début, c'est à dire les matières 1ères.
Maintenant, on met sa poêle sur le gaz : EDF a dépensé de l'argent pour créer ses barrages, ses centrales et tout, qui a dû acheter et acheminer les matériaux de construction, ... Enfin c'est le bordel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Dim 18 Avr - 17:42

Si on associe parfois l'agent à une vie humaine, c'est qu'on part du principe que les choses matérielles ont toutes une valeur (hé oui, l'amour ne s'achète pas I love you), c'est d'ailleurs pour cela que quand on a une catastrophe climatique majeur, on dira aussi "la tempête machin a causé tant de millions de dégâts". Le fait que l'on doit accorder une valeur à toute chose matérielle c'était l"idée de base et si on regarde, c'est toujours le cas aujourd'hui ... en fait, c'est surtout le cas aujourd'hui dans notre si enviable société de consommation. Je crois que ça vient du fait que comme la religion recule, on accorde plus d'importance au monde matériel et donc ... tous au magasin !!!

Donc, à savoir si l'argent a été détourné de son usage d'origine ... la question mérite réflexion. Il me semble que l'on a changé les moyens de l'obtenir en demandant parfois des choses virtuelles (vous payez pour obtenir des points de mana sur un jeux vidéo), là ça devient ridicule et c'est là qu'on peut se dire qu'on est vraiment allé trop loin.

Mais on peut aussi voir qu'on a dépassé ça car il y aussi la valeur affective. Par exemple, un livre originale de Victor Hugo tout moisi et dont les pages sont jaunies (... pas très attirant quoi), il coutera peut-être des milliers d'Euros alors que le même livre, qui sera dans un état 15 fois mieux, sera 30 fois moins cher. Mais je crois qu'il ne faut pas rechigner là-dessus aveuglément, car ce serait stupide de réduire l'argent à une unité dont le rôle est seulement limité à la matérialité.
study


En voilà un développement long et fastidieux ... je crois que je vais aller prendre un p'tit chocolat chaud moi ! cheers
avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Invité le Lun 19 Avr - 1:20

Commençons par commencer : bon courage à ceux qui se frottent à ce message et qui le lisent complètement (faites défiler l'ascenseur si vous comprenez pas). Il y a un résumé en bas du message.

En partant du début de ton raisonnement : l'humain ne résonne qu'en pognon. mais peut-on vraiment considérer un être humain comme un matériel ? Et surtout : est-ce qu'on peut lui apposer une valeur ?
Prenons un objet quelconque : quand on achète cet objet, on paie les matériaux de construction, les transports, la main d'oeuvre, et des taxes notamment. Et pour les animaux (humains inclus), on est vachement embêtés car c'est la mère qui a tout fabriqué et les cellules utilisées on une valeur impossible à estimer. Continuons : un objet au cours du temps évolue : une DS (la voiture) avait un prix. Elle s'use et perd de sa valeur, donc si on la revend, elle a un prix inférieur. Et bien plus tard, cet objet devient rare et même collector et vaut beaucoup de pognon. Un animal évolue aussi, mais il s'use ou se renforce et on ne peut pas chiffrer l'évolution, alors que la DS, on peut dire la distance parcourue par exemple, les durées ne veulent rien dire. Et des DS, il y en avait des masses qui avaient toutes le même prix puisqu'elles étaient toutes identiques. Revenons aux animaux : ils sont tous différents (sauf les homozygotes), impossible donc de mettre un prix global !
Ca, c'est un problème de l'argent, mais il y en a un autre : en 2002, on est passé à l'euro. Ce problème dépasse les frontières : comment étalonner les taux de change ? Un exemple : 1 € = 6,55957 F français = 40,3399 F belges ou luxembourgeois : pourquoi dire que les F luxembourgeois et belges ont la même valeur, inférieure à celle du F français ? Chaque pays ayant apposé chaque prix sur un aricle, et les prix n'étant pas forcément proportionnels d'un pays à l'autre, l'€ n'a aucune signification. Pour ceux qui sont pas convaincus : en Belgique, les jeux télévisés font gagner des sommes de l'ordre des milliers d'€. En France, on est à des dizaines voire des centaines de milliers d'€ (et même des millions avec le loto ou "qui veut gagner des millions ?").
Reprenons le raisonnement de Racineleretour où on l'a arrêté : une tempête cause des dégâts, on la chiffre. Mais si l'argent n'a pas la même valeur partout, pour les mêmes dégâts, on peut avoir différentes valeurs selon les pays, c'est pas logique.

2nd paragraphe (la route est encore longue !) : l'argent a-t-il été détourné de son usage originel ? Oui ! L'argent sert à payer des articles pour vivre et avoir du confort et à être payé de nos services. E aujourd'hui, on se permet de jouer avec pour que les jeux aient de l'audience notamment ! A côté, il y a les jeux comme le casino ou le loto : l'espérance des joueurs étant négative, l'argent passe des joueurs à la société des jeux. L'argent est le fruit d'un travail, mais dans les jeux, il est où le travail (les concours, ça passe encore) ?
Qu'à celà ne tienne : les jeux en ligne payants genre WOW, je les considère comme du confort, donc légitimes puisque les gens ont bossé pour programmer le truc. Au casino, le droit d'entrée est lui aussi légitime, comme le billet d'accès à une piscine, car il a fallu construire le casino et acheter les jeux et tout le bazar. Mais d'y faire jouer son argent au risque de faire perdre des centaines même des milliers d'€, c'est pas très raisonnable. Pour ceux qui n'y voient pas clair : on fait payer l'entrée : on appose un prix fixe sur le casino (construction, achat des jeux et tout). On y joue : le prix est mobile et hasardeux (et souvent énorme) !
Recasons le pavé : payer des points de mana dans un jeu vidéo, c'est un confort donc c'est assez normal.

3e paragraphe : l'affection portée à un objet : je vous l'avoue, je vois une peluche d'un de mes choux (Yoshi, Larry ou Wendy O) : même si elle coûte 100 € (pas 200 € non plus !), j'achèterais, c'est un truc que j'y tiens beaucoup (malheuresement, celles que j'ai vues sont pas terribles, mais on s'en moque). Et là, encore un problème : imaginez : quelqu'un veut acheter un mouchoir ayant appartenu à Gérard Depardieu (c'est n'importe quoi, évidemment !) : une boîte de 150 mouchoirs coûtant 1,50 €, on dit qu'un mouchoir vaut 0,01 €. Le fan de Gérard Depardieu qui veut tout de lui l'achèera bien plus que 0,01 € ! Ca, c'est que si mérite de se nommer "la grande faiblesse de la passion portée à quelque chose ou à quelqu'un". Tu sembles dire qu'il y a une dimension affective de l'argent : oui, il y en a une, j'approuve. Le gros problème, c'est qu'elle est parfois vertigineuse et excentrée, or la passion est temporaire (parfois courte, parfois longue) : le prix changerait tout le temps. Du coup, l'argent peut être un moyen de garder ou d'obenir un objet qui nous est cher (ou un animal). On va concrétiser : mon chien est mort : mon père était prêt à en acheter un nouveau peu après (finalement il l'a pas fait), puis l'envie s'est dissipée. Avant, je pensais "100 € pour une peluche d'un de mes choux, c'est trop !". Donc le prix n'est pas une étiquette de papier et d'encre (bon, on est au numérique maintenant !), il évolue et on ne peut pas l'inscrire une fois pour toutes.
Je vais dire une chose aberrante : si mes choux étaient réels, je les achèterais à des millions d'€ (je vous le certifie) ! C'es "la grande faiblesse de la passion portée à quelque chose ou à quelqu'un". Et l'humain est voleur : les célébrités (ou les grandes émissions télévisées) peuvent vendre des objets à des prix affolants. J'ai en tête le toem de "Koh-Lana" à gagner à la fin de chaque saison, et c'est de l'ordre du jeu : les gens appellent ou envoient un SMS, l'un d'eux est tiré au sort et gagne le totem. Les tombolas et ventes aux enchères, ça peut faire un fric fou !
Reprenons le message de Racineleretour où on l'a arrêté : "la grande faiblesse de la passion portée à quelque chose ou à quelqu'un" a une valeur, donc l'argent ne se limite pas au matériel, oui. Alors va me dire comment tu estimes le prix de tes livres si (on imagine que tu veux les vendre) ! Naturellement, plus tu aimes tes livres, plus tu les vends cher, mais sans échelle, tu risques soit de faire des prix trop forts et invendables, soit trop faibles et donc peu rentables.

3e paragraphe, partie 2 : une chose à mettre au point : quand je dis que je suis prêt à payer des millions d'€ pour avoir réellement un de mes choux, je ne dis pas que ces choux coûtent des millions ! C'est un maximum, c'est à dire que je suppose par exemple que Wendy O coûte 100.000 € dans un magasin et que, si elle était plus chère, que je monterais à 5.000.000 € au plus, pas que je dépense 5.000.000 € pour l'avoir si elle est moins chère, il faut pas tout mélanger. (pour ceux qui aiment pas mes choux, ils peuvent raisonner avec des poissons ou n'importe qui ou n'importe quoi, ça marche pareil)
On imagine que j'ai les 3 choux. Je dis : Larry coûte 140.000 €, Yoshi et Wendy O 150.000 € chacun. Déjà, pourquoi Wendy O est-elle plus chère qu'à l'achat ? parce que je ne veux pas m'en séparer facilement (mais que la séparation est possible). Maintenant, est-ce que ça veut dire que j'aime autant Yoshi que Wendy O ? Hé bien non : je préfère Wendy O à Yoshi ! Yoshi étant notablement plus connu, il a plus de chances d'être vendu donc je peux le vendre plus cher, c'est le principe de l'offre et de la demande. Wendy O étant moins connue, elle a moins de fans : si le prix est trop fort, elle ne sera jamais vendue. Si j'ai beaucoup d'affection envers eux, je ne les vends pas du tout : est-ce que ça veut dire qu'elle a un prix immense ? Non, l'argent n'a pas assez de valeur pour estimer ce lien. Maintenant, je vends Wendy O pour 150.000 €, je peux en acheter une autre (qu'on va appeler Wendy A) au magasin pour 100.000 € : 50.000 € de bénéfice. je me suis attaché à la O, et la A est différente (on imagine qu'elle est plus belle, plus grande et docile) : est-ce que ça veut dire que la différence entre les 2 coûte 50.000 € ? est-ce que ça veut dire que Wendy O et Wendy A, qui sont différentes, ont le même prix ? Ca voudrait dire que le même objet a différentes valeurs selon le vendeur et que 2 objets différents mais du même genre (les 2 Wendy) peuvent avoir le même prix... Ce qui montre de manière simple (mais punaise que c'était compliqué à expliquer !!!!) qu'on ne peut pas dire qu'un objet a tel prix, ça dépend du vendeur. Des objets différents mais proches peuvent avoir le même prix ou non, donc la différence est impossible à chiffrer. CQFD : l'argent n'a aucune valeur. Celui qui me dit qu'on peut étiqueter une fois pour toutes tous les articles, je l'emmène faire la météo (et qu'il y ait du beau temps partout sauf chez lui) !

Pour finir : 4e paragraphe : ton développement long et fastidieux et très intéressant pour que j'en écrive un si gros pavé.

Résumons tout (avec quelques compléments), à mon avis, vous êtes noyés :
- on achète un article : il a fallu que le vendeur achète les matériaux, paie les transports et la main d'oeuvre notamment (et les taxes) : pour établir le prix de l'article, il faut additionner tous les coûts, or la main d'oeuvre est difficile à estimer, prix d'ailleurs qui va évoluer au fil du temps,
- pour les êtres vivants, ils sont ous différents, donc on devrait mettre à chacun un prix différent, et comment déterminer une échelle ?,
- entre les pays, l'argent n'a pas la même valeur, c'est pourquoi il est judicieux d'aller bosser au Luxembourg : pour le même article, les prix entre les pays diffèrent,
- le confort et le logement ont un prix : le clochard qui a le droit à une vie décente et qui n'a pas l'argent pour avoir son logement bouleverse la logique,
- la "grande faiblesse de la passion portée à quelque chose ou à quelqu'un" fait également évoluer les prix,
- on peut acheter un aricle et le vendre plus cher, c'est de la spéculation : d'où vient la différence d'argent ?

La torture s'arrête ici. Merci et félicitations aux braves chevaliers qui ont tout lu et tout compris !

Edit instantané : en excluant cet édit, il y a 10.008 caractères (comptés avec Claris Works 5.0), et le message est passé quand même ! (pour information, celui de Racineleretour en compte 1.680) Ca m'a pris 30-40 min pour écrire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Mar 20 Avr - 12:16

Purée, ça prends longtemps à lire, mais je suis résistant ! YEAH !


Je réfléchissait à quelque chose qui n'est pas forcément totalement hors sujet. C'est quand tu as utilisé la phrase :
"grande faiblesse de la passion portée à quelque chose ou à quelqu'un".
Doit-on en conclure qu'il s'agit d'une faiblesse que la passion soit porté à quelqu'un ou à quelque chose ? Je crois qu'il y a des cas où cela se vérifie (une femme qui va rester amoureuse d'un mari violent ou tyrannique), mais il y a également des cas où cette passion sauve des gens (certaines personnes ne se sont pas jetés dans les fils électriques à Auschwitz car ils sentaient qu'ils devaient rester en vie pour quelqu'un).
C'est comme la plupart des choses dans la vie : y'a plusieurs réponses. Je lisait l'autre jour un truc de philo où un professeur disait qu'il est stupide de considérer qu'il y a du bien et du mal à toute chose. Il a ensuite demandé : quel bien y a-t-il à Auschwitz ? J'en ai parlé à un copain et visiblement, ce que je lui ait dit ne lui a pas plu. Si on y pense, sans Auschwitz et sans toute l'horreur de la Shoah, est-ce que les juifs aurait jamais pu créer leur propre Etat en plein territoire palestinien ? Je ne crois pas.


Pour en revenir à la question de l'argent. On sait qu'il sert à obtenir un bien où un service. C'était le cas à l'origine et c'est toujours le cas si l'on cherche assez profondément. En effet, lors des émissions télévisées, on paye le droit de passer une bonne soirée, l'animateur est payé pour animer cela. Lors du coup des points de mana, très franchement, il s'agit toujours d'un service, mais je crois que c'est stupide car on paye de l'argent qui sert à acheter quelque chose de réel pour se procurer quelque chose que l'on ne pourra jamais réellement toucher, mais seulement utiliser tant que l'on sera devant son poste.

Peut-on mettre une valeur à un être humain ? Je suis très tenté de répondre que oui. C'est sur ce principe qu'on a basé l'esclavage et je rappelle qu'on tente de donner un prix à chaque chose matérielle. On met une valeur pour un animal comme un chien ou un chat alors pourquoi ne le fait-on pas pour les humains est-on en voie de se demander. Parce que la morale dit que l'être humain est une créature supérieur et qu'elle n'a pas de valeur. Je trouve stupide de déclarer bêtement ce principe.
ATTENTION ! Je ne suis pas en train de dire que l'être humain ne vaut pas plus que je ne sais quoi, je suis juste en train de souligner qu'il est stupide de déclarer bêtement la choses sans se demander pourquoi. Je suis toujours en train d'y réfléchir alors je ne vais pas essayer de donner une réponse toute faite à la question, c'est à chacun de nous d'y penser.


Mais derrière, les gens dépensent leur argent comme ils veulent, mais il me semble tout de même qu'on entre dans une époque où l'on trouve une telle multiplication des plaisirs que ça en devient grotesque ... et le pire c'est que c'est parfois difficile à réaliser pour certains. Blue 11
avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Invité le Mar 20 Avr - 14:32

Concernant la télévision et la technologie tout court :
- il est normal de payer l'animateur et les gens qui bossent : oui,
- on paie la télé (le téléphone et le cinéma aussi) : oui, c'est un obje de confort,
- on paie les points de mana : oui, c'est comme payer pour avoir un jeu, ça fait partie du confort.
Ce que je ne trouve pas normal, c'est de payer les joueurs !

La "grande faiblesse de la passion portée à quelque chose ou à quelqu'un" : l'amour est une passion envers sa moitié qui peut dégénérer en divorce ou autre. Mais parfois, oui c'est une force, puisque c'est par amour (ou par passion ou par amitié) qu'on fait des bonnes actions pour les autres. Ensuite, tout est une affaire de point de vue personnel. Mais financièrement, l'amour fait rarement monter la caisse (avec les enfants notamment). Alours justement, entre un couple sans enfant (des bébés, pas des grands) et un couple avec des enfants, il y a une différence de prix : on achète la poussette, les vêtements, les bijoux, les objets de toilette, et notamment la nourriture, mais en lui-même, le mioche n'a aucune valeur, il vaut 0 €. Mais on peut voir les choses sous un 2nd angle : le bébé est un maître hypnostiseur qui nous oblige à acheter ces articles (bon, c'est imagé mais l'idée est là) : le prix revient au même, et le gosse vaut toujours 0 €. Il y a une 3e façon : le couple sans enfant paie plus d'impôts que le couple avec enfants, donc on peut dire que le bébé et/ou l'ensemble des articles a le prix de la différence d'impôts : dans ce cas, le bébé vaut soit 0, soit la différence, soit une petite partie de la différence. Il y a une 4e façon de dire si le bébé a une valeur : on imagine que le bébé est une boîte dans laquelle on met tous les articles utilisés, et on assimile la valeur du contenant à celle du contenu, mais ça pose un problème : comme le bébé demande beaucoup d'articles, sa valeur monte sans cesse et irrégulièrement (Noël, anniversaires et autres occasions de faire des cadeaux).
Quoiqu'il en soit, je reste sur ma position, un animal (humain inclus) est indépendant du système monétaire, donc on ne peut pas dédommager un décès avec de l'argent. Effectuer ce dédommagement, c'est comme dire "on nous a volé nos pommes !", et l'assurance réplique "tenez, on vous indemnise en bananes". L'animal et l'argent sont aussi indépendants que le sont les distances et les masses !

Qu'ajouter ? hé bien... je sais plus, donc...
(30 s après)
Voilà : tu dis que l'argent sert à obtenir des services ou des biens : ce serait mieux avec un "et" à la place du "ou". Mais il manque quelque chose : en dehors de tout ce qu'on a raconté, il y a l'état tout court, à savoir les amendes notamment et les impôts. Alors, les impôts, c'est pour fabriquer les routes et tout le bordel du pays. Mais les amendes ne représentent ni un service ni un bien, c'est complètement abstrait. L'amende ne paie rien du tout : les policiers responsables de courser les contrevenants sont payés par l'état, pas par les amendes. Alors, voici une façon d'interpréter la chose : on va imaginer des chiffres ronds : on paie 1.000 € d'impôts par mois. On peut dire qu'on paie 1.200 € d'impôts et que le respect des lois nous rapporte 200 € : si on enfreint les lois, les 200 € seront réduits. Cependant, il y a un problème : pour des amendes de l'ordre des dizaines (voire des centaines) de milliers d'€ (si ce n'est pas des millions), es-ce qu'on va dire que les impôts nous coûtent 5.000.000 €, que le restect des lois nous rapporte 4.999.000 € desquels on déduit 300.000 € de non respect ? C'est aberrant !

Encore plus aberrant : la France est en dette, c'est pas nouveau. Posons le problème ainsi pour faire apparaître les défauts : on prend une carte d'Amérique du Nord (3 pays pour simplifier les choses) et on donne 10 jetons de même valeur à chaque pays (comme ça, on ne donne pas de valeur précise). Les USA veulent reconstruire les 2 tours jumelles pour 15 jetons, donc ils empruntent 5 jetons au Canada. Ils remboursent 1 jeton par mois durant 6 mois (5 jetons de remboursement et 1 d'intérêt). 1er défaut : les intérêts ne sont ni un travail ni un service ni un bien matériel. Prêter de l'argent et en demander plus en remboursement, c'est pas vraiment un service. 2nd défaut : l'argent emprunté n'est pas non plus l'un des 3.
Continuons : le prêt est remboursé, les USA veulent maintenant aller faire la guerre en Irak : ils ont besoin de 5 jetons, ils en on 10 : il leur en restera 5. Et maintenant, les USA veulent envoyer des satellites à 50 jetons en tout : en Amérique du Nord, il n'y a pas assez (il y en a 30). 2nd défaut : où trouver les 20 jetons manquants ? En Europe, pourquoi pas. 3e défaut : les USA ont emprunté 45 jetons pour les satellites (il leur en restait 5 avant), cette dette est colossale, la durée sera immense, et les intérêts aussi. Donc les USA vont s'appauvrir irrémédiablement, 3e défaut : les dettes impossibles à rembourser pourtant demandables !
Poursuivons par le 4e défaut : on suppose que le monde contient en tout 500 jetons, et qu'un volcan brûle la Chine (maisons et tout, dont les espèces) pour une valeur de 20 jetons : on va dire "la catastrophe a coûté 20 jetons", oui, d'accord, mais à qui vont les 20 jetons ? Il n'y a aucun humain ni aucun groupe qui est le créancier, l'argent est perdu pour toujours.
Terminons par le 5e défaut : on est à l'ère du pétrole et à l'inflation de l'essence notamment : on simplifie en disant qu'un lac d'essence vaut 1 jeton. Il y a on estime 400 lacs sur la planète (réserves souterraines incluses). La France achète 40 lacs aux USA : elle dépense 40 jetons qu'elle brûle dans ses véhicules et autres. Après moult achats, il reste 300 lacs. Maintenant, c'est l'inflation : le lac vaut 2 jetons : gros défaut : la valeur de l'essence est de 600 jetons, or la planète n'en a que 480 !! Ca veut dire quoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Mar 20 Avr - 19:38

Tu me demande à quoi servent les intérêts que l'on doit verser ? eh bien tout simplement à dédommager la personne ou bien l'organisation à qui l'argent a été emprunté. il faut voir que le préteur, pendant un certain laps de temps, a été privé de son argent et il n'est pas normal que cette privation ne soit pas remboursée.

Ensuite, tu dis qu'un bébé est quelque chose qui ne rapporte pas d'argent, mais qu'au contraire il en consomme. Soit, je crois que personne ne pourra contester ce point-là. Cependant, il faut voir qu'il apporte un petit plus à la famille, car pour un couple, il s'agit du fruit de leur union. Si on raisonnait avec ton système, alors personne ne devrait avoir de bébés, puisqu'il ne font que consommer l'argent du couple sans en rapporter.

Maintenant, on en vient à la question de l'amende. Je vais tout d'abord faire une petite nuance avant de commencer cette partie-ci. J'ai dit plus tôt que l'argent servait à obtenir des services et/ou des biens ; je voulais dire qu'il sert à obtenir les choses précédemment décrites si cela se fait dans le cadre d'un achat. Bien, maintenant que j'ai passé ce point-là en revu, la suite ! Smile
L'amende est en faite quelque chose d'une effroyable simplicité dans son principe. En effet, quand on était enfant (oh, on l'a tous étés, pas vrai ? Rolling Eyes ), quand on faisait une bêtise, nos parents nous punissaient en essayant de nous apprendre que si on répétait cette même action, telle chose désagréable - une punition dans le cas présent - se produirait à nouveau. C'est exactement le même principe pour la question de l'amende : c'est pour nous dissuader de recommencer quand on fais un truc que la loi nous interdit de faire (que cette loi soit juste ou non, c'est bien ça le défaut, malheureusement). Ainsi, y'a la prison, mais aussi l'argent, puisqu'on s'est rendu compte que si on touchait au portefeuille des gens, ça les touchait droit au coeur.

Et pour répondre à ce que tu dis sur les impôts par rapport au respect ou non de la loi, eh bien respecte la et ton problème est réglé, WHAT ELSE ?

Il me semble que l'on touche ici à toute la question de la loi, de l'Etat et du bonheur, un de mes chapitres favoris en philo, hi hi.
Tiens, Szysko, j'ai une question pour toi : "La loi est-elle celle du plus fort ou du plus nombreux ?" Je te met au défit d'y répondre ! ... avec des arguments, naturellement (et un énorme paragraphe avec des tonnes d'exemples croustillants, J'ADOOOOOOOOORE ça ! What a Face ).
avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Invité le Mar 20 Avr - 21:10

On va faire court puisque les messages trop longs sont trop longs à écrire et j'ai pas envie d'y passer la nui.

"La loi est-elle celle du plus fort ou du plus nombreux ?"... Voilà une question intéressante...
Il y a 3 cas :
- la supériorité numérique l'emporte sur la force : 1789, le CPE, et beaucoup d'événements historiques ont eu lieu par le peuple qui a réussi à obtenir des changements qu'il voulait par la supériorité numérique,
- la force l'emporte sur la supériorité numérique : Vauban a établi des forteresses et des plans d'attaques victorieux parce qu'il a utilisé la force de son esprit et a triomphé sur la supériorité numérique de l'ennemi,
- et enfin, le match nul : j'ai pas d'exemple.
Pour répliquer à ta question, voici une situation très simple : tu as une zone (tapis, table ou autre) que tu délimies en 2. Chaque jeton représente 1 unité de force, chaque pile forme un régiment. D'un côté, tu mets une grande pile de jetons qui représentera un petit régiment très fort. De l'autre côté, tu fais plein de piles de quelques jetons. Question : de quel côté il y a le plus de jetons ? On se demande du fort ou du nombre lequel est le plus puissant.

Conclusion : "la loi est-elle celle du plus fort ou du plus nombreux ?" : on ne peut pas répondre.

Un bébé maintenant, c'est chiant, ça crie, ça pleure, ça fait ses besoins n'importe quand, ... enfin c'est chiant pour rien, et ça revient très cher. Ensuite, ceux qui aiment, tant mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Mar 20 Avr - 23:43

J'ai jamais eu de bébé personellement (Dieu merci, à 17 ans !), mais j'ai vu grandir mon petit frère depuis qu'il était tout petit et il a maintenant 8 ans. Franchement, c'est comme toute dans ce bas monde il y a du bons et du mauvais. Le truc c'est que ce que tu me dis du bébé là, c'est pas faux, mais ce n'est pas tout. Je peux pas te dire ce que c'est d'en avoir un à côté de soi quand il est joyeux, mais je comprends le choix des couples d'en avoir (hors de l'idée des allocs).

"la loi est-elle celle du plus fort ou du plus nombreux ?"

D'un part, il est possible de voir que la loi peut être celle du plus fort, c'est le cas par exemple dans les dictatures. Hitler, par exemple, a pu maintenir son pouvoir en place et dicter ses lois parce qu'il avait à ses côtés une police secrète prête à tout. Aussi, le plus fort fera peur à la majorité qui sera plus faible de par les moyens dont il dispose.
D'autre part, on peut néanmoins voir que le nombre représente une force dans le cas des lois car, même si les dictateurs ont mit leur lois en place, il l'on fait en gardant à l'esprit les souhaits de la majorité (c'était surtout pour s'assurer que cette majorité ne poserait pas de soucis plus tard, mais bon, c'est le principe qui compte).
Ainsi, la majorité est celle qui se trouve à l'origine des lois. En effet, elle peut le faire directement, comme dans le cas du sénat et de la chambre des députés dans les systèmes démocratiques, ou bien indirectement en exerçant des pressions involontairement ou pas sur le pouvoir en place.

Pour répondre d'ailleurs à l'exemple de Vauban, j'avais à l'esprit ce genre de choses quand j'ai écrit la question ... enfin, disons que j'avais plutôt Napoléon 1er à l'esprit et ses batailles gagnée en désavantage numérique total (va donc voir celle de Dresde sur Wikipédia et regarde les forces en présence). Sauf que dans ce genre de cas, c'est la ruse qui a triomphé du nombre et non pas la force. Après, tu peux toujours dire que la ruse est une forme de force, mais ça, c'est vraiment tiré par les cheveux.
avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Invité le Mer 21 Avr - 0:01

Avec cette question, tu as touché au domaine dans lequel je suis plus con qu'un Yoshi décérébré (le chirurgien qui l'a décérébré a pas eu trop de boulot). L'histoire et moi, ça fait pas bon ménage. La politique et moi, c'est encore pire !

Les bébés : ce que j'ai dit est incomplet, mais c'est mon point de vue. Ensuite, l'amour, le plaisir des balades, de jouer avec et tout, ça me concerne pas, j'aime pas ça. Mais tout éait, tout est et tout restera une question de point de vue personnel.

Dans ta question, il faut voir le sens du mot "force" : la ruse est possiblement considérable comme de la force.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Mar 27 Juil - 12:46

Coucou tout le monde, je savais pas vraiment où poster ça alors je l'ait mit ici. Je me souviens d'un épisode de South Park est gay et sais que s'il est viré à cause de ça, il pourra faire un procès à l'école et gagner des millions de dollars. Il invite alors Mr.Esclave et fait des trucs choquant devant les enfants et ces derniers se plaignent à leurs parents qui hurlent en disant qu'ils sont intolérants et les envoient au camp de mort de la tolérance où le mot d'ordre est "le moindre équart à la tolérance ne sera pas toléré". Je met une vidéo pour rendre compte de l'ambiance. Qu'en pense la population générale ?


avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Lulu-sama le Mar 27 Juil - 12:53

Je ne vois pas trop ce qu'on pourrait en penser en fait....

"Peulu fit ! Peulu fit !" lol

Mais pourquoi tu nous montres ça ? Neutral
avatar
Lulu-sama
You have no Idea how Active
You have no Idea how Active

Féminin Vierge Cochon
Messages : 4350
Date d'inscription : 24/02/2009
Age : 35
Localisation : 26° N latitude 72.9 roger latéral droit ne répond plus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Mar 27 Juil - 13:02

C'est juste que c'est une vidéo troublante qui attaque un de nos principe les plus sacré, à savoir la tolérance. La question qui est posé est assez intéressante, à savoir si nous sommes réellement devenus plus tolérants omù qu'on a juste changé d'objet à fustiger. Exemple : on se fiche pas mal du pape et des catholiques en France, mais dès qu'on se moque des musulmans, c'est l'horreur. Quel différence y a-t-il entre ces deux religions, sinon le fait que l'une est en minorité et apparait comme une victime. Je suis pas du tout rasciste, mais je pense que si on promouvoit la libertée de penser, cette liberté doit pouvoir s'étendre à tous les domaines tant que ça ne dégénère pas en vilolence, sinon, le principe se neutralise lui-même.

Je trouve que c'est utile de se poser ce genre de question.
avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Lulu-sama le Mar 27 Juil - 13:06

Donc .... pourquoi la poser....? :drunken:
avatar
Lulu-sama
You have no Idea how Active
You have no Idea how Active

Féminin Vierge Cochon
Messages : 4350
Date d'inscription : 24/02/2009
Age : 35
Localisation : 26° N latitude 72.9 roger latéral droit ne répond plus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Racineleretour le Mar 27 Juil - 13:10

Ben, pour qu'on ne soit pas que des simples pantins qui répétons bêtement ce que la société nous a apprit depuis le berceau, mais qu'on les affirme parce qu'on y croit réellement, parce qu'on y a réfléchit.
avatar
Racineleretour
Modo
Modo

Messages : 1162
Date d'inscription : 18/02/2009
Localisation : In Wonderland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cogito Ergo Sum

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum